Aller au contenu

Peut-on prendre la route après avoir pris du CBD ?

Conduite et CBD font-ils bon ménage ? Cette question, de nombreuses personnes se la pose. Si le cannabidiol est autorisé à la consommation, étant que le CBD est légal en France, ses effets relaxants ne sont pas forcément adaptés à la pratique de la conduite. 

> Peut-on conduire après avoir pris du CBD ?
> Est-ce que le CBD est détectable au test salivaire ?
CBD et test salivaire : comment ça marche ?
Quels sont les risques en cas de test salivaire positif au THC ?
> Le CBD est-il vraiment adapté à la conduite ?
> Pourquoi il n faut pas prendre de CBD avant un long-trajet
> CBD, conduite et test salivaire : notre conclusion 

Peut-on conduire après avoir pris du CBD ?

En France, chaque année, près de 3500 personnes décèdent sur les routes. Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, entre 23 et 25% de ces accidents mortels sont liés à la consommation de stupéfiants, soit 790 personnes environ. La présence de THC est donc sévèrement punie puisqu’elle peut avoir de graves conséquences. Le développement des prélèvements salivaires a d’ailleurs pour objectif de lutter contre l’insécurité routière.

Qu’en est-il du CBD ? Le CBD est autorisé à la consommation sur le territoire si et seulement si le produit acheté et consommé ne contient pas plus de 0.2% de THC. Dans le cas où vous êtes dans les clous, rien ne vous interdit de prendre le volant après avoir consommé du CBD. Les tests salivaires CBD ne doivent d’ailleurs pas être un frein.

Est-ce que le CBD est détectable au test salivaire ?

Si le CBD est légal, attention cependant à consommer un produit respectant les législation actuellement en vigueur, à savoir, présentant un taux de tétrahydrocannabinol relativement faible. Dans le cadre de la conduite et d’un test salivaire, une personne ayant consommé une huile CBD, une résine CBD ou une fleur CBD ne devrait ainsi pas rencontrer de problème.

CBD et test salivaire : comment ça marche ?

Un test salivaire a pour objectif de déterminer la présence de THCa, l’acide du THC. C’est cet acide qui rend un test positif ou non. Le THCa reste dans la salive, jusqu’à six heures après la prise.

Les autres formes de tests (urinaires, capillaires) permettent de détecter la moindre trace de THC dans votre organisme, sur des laps de temps plus élevés. En prenant un produit CBD légal, vous ne risquez en théorie, absolument rien.

Pour autant attention. En effet, on vous invite à privilégier l’achat de CBD en France, que ce soit dans une boutique physique ou en ligne. Certains pays, comme la Suisse ou l’Italie, autorisent le CBD à plus de 0.2% de THC, ce qui vous rendrait potentiellement condamnable. Attention donc à ce que vous envisagez d’acheter. On vous invite également à ne pas fumer CBD !

Quels sont les risques en cas de test salivaire positif au THC ?

La situation peut devenir plus difficile à gérer, d’un test salivaire positif au THC, voire dans le cadre d’un accident mortel. En 2003, le parlement français a adopté une loi imposant une limite pénale de THC dans le sang.

Cette limite a été établie 1ng/mg, soit 0.000’000’001g par millilitre de sang. Cette limite franchie, il s’agit d’un délit. Les sanctions sont relativement lourdes, avec une peine de prison pouvant monter à deux ans.

Le CBD est-il vraiment adapté à la conduite ?

Les effets CBD sont multiples mais l’un des plus généralement cité est bien l’effet relaxant que le chanvre cannabidiol entraîne. Cette action peut supposer une légère somnolence qui, bien entendu, ne va pas de paire avec la pratique de la conduite, notamment en cas de long trajet ou de trajet de nuit, où il faut être particulièrement vigilant.

La prise de CBD peut donc être contre-nature et pourrait porter préjudice au conducteur – conductrice, ainsi qu’aux passagers et aux autres usagers de la route. C’est pourquoi nous vous invitons à consommer du CBD dans un cadre sécurisé, sain, chez vous ou après être arrivé à destination.

Pourquoi il ne faut pas prendre de CBD avant un long-trajet

Les longs-trajets ou les trajets de nuits, ne sont pas forcément les plus simples à appréhender. Le corps peut vite fatiguer et être moins alerte. C’est pourquoi, on vous recommande vivement de ne pas consommer de produit à base de CBD avant de prendre la route pour ce type de voyage.

Que ce soit sur l’autoroute, en route de campagne ou ailleurs, cela peut potentiellement mettre votre vie en danger, mais également celles des personnes qui vous accompagnent ou qui conduisent sur le même tronçon. Pour rappel, le CBD a une action qui favorise l’endormissement, la relaxation !

CBD, conduite et test salivaire : notre conclusion

En France, si la consommation de CBD n’est pas interdite dans le cadre de la conduite, celle-ci reste néanmoins peu recommandée. En effet, de par ses actions relaxantes, le cannabidiol va avoir tendance à jouer sur nos sens et notre capacité de réaction. En consommant du CBD avant de prendre le volant, vous prenez le risque de mettre en balance, l’intégrité de nombreuses personnes.

Vous souhaitez en découvrir davantage au sujet de la conduite et de la prise du CBD ? N’hésitez pas à contacter notre boutique CBD. Notre équipe reste à votre disposition et sera en mesure de vous apporter toutes les réponses, tous les conseils auxquels vous aspirez.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.